Gilles Verrier – Réflexion, clin d’œil sur la Nouvelle Lune 29° Cancer

Le 20 juillet 2020 à 19h33

Cette Nouvelle Lune se forme, comme la précédente dans le signe du Cancer. Ce phénomène astronomique, assez remarquable, a lieu l’année où, Jupiter Saturne et Pluton, se trouvent dans le signe du Capricorne. Il y a là une confrontation entre les forces collectives (Capricorne) et les forces individuelles (Cancer). La question sous-jacente que soulève cet état du ciel est la suivante : comment en tant qu’individu pouvons-nous nous confronter et résister au poids d’un collectif actuellement pesant et mortifère (Jupiter, Saturne et Pluton) ? Ces antagonismes existent en nous et le climat collectif n’est qu’un reflet de puissances collectives présentes en chacun de nous et qu’il importe de transmuter pour l’évolution de l’humanité.

Le symbole sabian du 29° Cancer est le suivant :

« Une muse grecque pèse deux jumeaux nouveaux-nés sur une balance en or »

Dans son commentaire, Dane Rudhyar insiste sur le choix intuitif à faire entre deux potentialités.

La muse représente une puissance inspiratrice qui est confrontée à des choix à faire. Deux formes de développement créatif s’offrent à nous, laquelle choisir ? Dans la situation présente, le choix créatif nécessite une évaluation (la balance) face à une situation collective lourde et pesante liée à ces fins de cycle Jupiter – Saturne et Jupiter – Pluton. L’angoisse véhiculée par les médias repart de plus belle, alors le choix est celui du positionnement intérieur, c’est le choix de l’âme. Chez les jumeaux mythologiques, il y a toujours celui qui symbolise l’essence divine et celui qui symbolise l’essence mortelle, comment intégrer les deux ?

Tout dans l’environnement manipulateur actuel (Jupiter Pluton) nous pousse à faire le choix du mortel, si nous voulons protéger la vie, c’est de la mort dont il faut se protéger. Est-ce le bon choix ? Ce choix est plutôt celui de la peur…

La peur paralyse l’action inspirée. Cependant ne négligeons pas la peur, sachons l’accepter et la regarder en face.

Le Jumeau d’essence divine ne craint pas la mort car il est immortel, il transcende la peur, sa connexion à la source lui permet une confrontation responsable face aux pressions exercées par le collectif.

La problématique de l’énergie Cancer, c’est la confiance dans ses réelles capacités. Alors bien souvent, cette difficulté se compense en confortant les autres, en les maternant ou en se comportant en tant qu’enfant perdu. La dépendance et la difficulté d’autonomie sont très présentes à cette étape zodiacale. C’est pour cette raison que le signe du Capricorne à l’opposé, se présente pour la vibration Cancer, comme un parent protecteur et autoritaire.

Dans cette période, nous pourrions avoir tendance à rechercher dans les institutions collectives, une réassurance protectrice face aux peurs qui pourraient nous submerger. C’est l’autonomie que nous avons à développer sans attendre de l’extérieur une protection qui pourrait se révéler paralysante. N’oublions pas que la Nouvelle Lune se forme en opposition à Jupiter, Saturne et Pluton en Capricorne.

Notre individualité et notre force intérieure sont testées. Notre carapace protectrice défendra t’elle son intégrité et sa sensibilité face à l’implacable puissance collective symbolisée par Jupiter Saturne et Pluton en Capricorne ? C’est tout l’enjeu de cette lunaison. Apprenons à ne pas nous laisser berner par des « puissances » qui chercheraient à détruire toute velléité d’autonomie, d’indépendance et de liberté. L’affirmation personnelle et la créativité pourront émerger alors dès le 22 juillet, au moment où le Soleil entrera dans le signe du Lion. Le climat ambiant entretenant la peur pourrait dramatiser la situation pour maintenir une emprise autoritaire. Ne soyons pas dupes, nourrissons les jumeaux nouveaux nés afin que la connexion avec la Source soit maintenue (la balance en or).

Entre le 20 et le 27 juillet, phase Nouvelle Lune.

La Nouvelle Lune comme déjà évoqué plus haut se forme en opposition à Saturne. Sachons prendre nos responsabilités et dépasser les peurs qui pourraient entraver notre réflexion personnelle sur le rapport constructif à entretenir avec le collectif. L’entrée du Soleil dans le signe du Lion, dès le 22 juillet, participe à cet appel vers l’affirmation individuelle et, l’acceptation de notre positionnement, face aux institutions infantilisantes et culpabilisatrices. La parole est guérisseuse, à condition d’oser exprimer ce que nous pouvons ressentir (Mercure carré Chiron le 21) et envisager des projets très personnels porteurs d’espoir (Mercure sextile Uranus le 22).

Entre le 27 juillet et le 3 août, phase Premier Quartier.

Cette phase nous incite à nous connecter avec notre ressenti profond, accepter des émotions ambivalentes sans les rejeter, afin de pouvoir agir en toute liberté. (Lune en Scorpion opposée Uranus). Avec cette crise sanitaire et cette mutation sociale qui en découle, c’est notre rapport au collectif que nous devons repenser en osant envisager des projets solidaires porteurs d’espoir pour le futur (Jupiter sextile décroissant à Neptune le 27). En particularisant notre façon de penser, nous pourrons trouver des réponses plus distanciées aux pressions collectives, même si par moments, nous pourrions avoir des réactions agacées. (Mercure carré Mars le 27 – opposé Jupiter le 30 – trigone Neptune le 30 également – opposé Pluton le 1 août). Juste avant la Pleine Lune, n’hésitons pas à nous affirmer de façon créative, sans tomber pour autant dans la rébellion stérile (Soleil trigone Chiron le 1° août et carré Uranus le 2).

Entre le 3 et le 11 août, phase Pleine Lune.

La pleine Lune se forme dans l’axe Lion Verseau, avons-nous su développer durant la période suffisamment d’ingéniosité et de créativité pour ne pas être submergé par les peurs que distille aisément le conformisme ambiant ? Nous pourrions plus facilement évaluer, si nous avons été capable de développer une réflexion personnalisée. Le discernement sera nécessaire, afin de ne pas prendre pour vérité tout ce que les médias et les organes de pouvoir diffusent. (Mercure opposé Saturne le 3). Des tensions sociales sous-jacentes pourront commencer à se faire jour, avec le premier carré de Mars à Jupiter (le 4 août). La colère qu’elle soit collective ou individuelle qui pourrait resurgir à l’automne (nous y reviendrons) trouvera ses fondements dans cette période. C’est le sens de notre participation sociale qui est interpelé, dans les mois qui viennent, nous devrons le repenser totalement. (Mercure sesqui carré Neptune le 7 – trigone Chiron le 9 et carré Uranus le 10 – Soleil quinconce Jupiter le 11)

Entre le 11 et le 19 août, phase Dernier Quartier.

La réorientation que propose la phase nécessite des ajustements dans notre réflexion pour savoir quoi choisir et vers quoi s’orienter dans nos nouveaux choix sociaux (Mercure quinconce à Jupiter, Pluton et Saturne entre le 14 et le 18). Attention à ne pas céder à des réactions agressives liées à des frustrations passées (Mars carré Pluton le 13). Le discernement sera vraiment le mot clé de cette période afin de rester centré dans les actions que nous entreprendrons (Soleil trigone Mars le 16 – Soleil conjonction supérieure à mercure le 17).

Résumé : Comment harmoniser l’individuel et le collectif ? Voilà ce que cette lunaison nous propose. Nous faisons partie d’un ensemble, notre participation créative peut œuvrer aux changements à venir. Ne soyons pas dupes des projets socio-culturels proposés. Sachons être des observateurs attentifs et solidaires, afin de préparer des réponses adaptées aux changements à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *