Gilles Verrier – Réflexion clin d’œil sur la Nouvelle Lune 5° Verseau 

Le 24 janvier 2020 à 22h42

Cette nouvelle Lune en Verseau (onzième pas zodiacal) inaugure également comme tous les ans, le nouvel an chinois (Rat de métal) qui sera fêté le 25 janvier.

Le symbole Sabian associé au 5° Verseau est le suivant:

« Le conseil des anciens consacre les efforts d’un jeune dirigeant »

Dans son commentaire, Dane Rudhyar met en évidence le soutien du passé et les prouesses accomplies pour conforter les décisions prises, lors d’une crise personnelle. Les anciens symbolisent dans cette image la dimension de sagesse à laquelle chacun d’entre nous peut se référer. La tentation serait de lire ce symbole sur le plan concret, en référence à la situation française…

Le jeune dirigeant est en chacun de nous à savoir comment diriger notre vie en référence à des expériences passées. Au cours de cette lunaison Verseau, il y a un grand besoin de revitaliser les structures, de défendre des valeurs négligées par un système clos, mis en place au Capricorne. Pour continuer d’avancer, il est nécessaire d’ouvrir la voie à de nouvelles façons de vivre ensemble, à de nouvelles façons de comprendre le monde, à de nouvelles dimensions dans n’importe quel domaine. C’est l’élan créatif de la jeunesse qui nous anime.

Avec la Nouvelle Lune dans le signe de la renaissance de l’individu, négligé par la supra structure « capricornienne » et la conjonction récente entre Saturne et Pluton, c’est le moment de rêver à une société meilleure que celle qui a été établie ; elle a besoin d’être profondément modifiée.

Nous sommes poussés individuellement et collectivement à dépasser les structures figées et obsolètes, à nous tourner vers l’Avenir pour nos projets personnels et la contribution que nous pourrions apporter à la société.

Acceptons dans cet élan « Verseau » de dépasser les limites que nous nous sommes imposés en transgressant les cadres dans lesquels nous nous sommes enfermés. Notre liberté d’expression doit davantage s’affirmer afin de nous libérer des contraintes limitantes que nous avons construites et trop respectées.

Nous ne pouvons plus rester dans des compromis qui trahissent nos idéaux de liberté.

Tous ces questionnements incitent également dans ce signe à nous interroger sur le sens de notre utilité sociale.

L’information véhiculée par la Nouvelle Lune en Verseau permet de nous reconnecter à toutes les dimensions du signe évoquées ci-dessus. Cette dynamique de radicalité et de transgression est également très présente dans le thème de la Nouvelle Lune par l’aspect de carré à Uranus et demi carré à Neptune.

Le défi proposé est d’associer la liberté individuelle et le sens de la solidarité sans développer pour autant un assistanat culpabilisateur qui viendrait compenser les excès d’un individualisme exacerbé (Nouvelle Lune demi carré Neptune et carré Uranus).

Le ciel nous propose donc de rompre avec un passé trop conformiste bridant tous les élans individuels créatifs. Il est temps de nous affranchir de tutelles contraignantes, qu’elles soient internes ou externes. C’est le moment de nous libérer de toutes les obligations douloureuses auxquelles nous nous sommes soumis, afin de retrouver une spontanéité dans la façon de nous lier aux autres et les rencontrer fraternellement (NL sextile Chiron).

Suivons la dynamique de relation soli-lunaire:

Entre la Nouvelle Lune et le Premier Quartier du 2 février.

Ce sont nos motivations et leurs fondements qui seront testés au début de cette lunaison. L’élan qui nous anime pour nous affranchir de toutes les contraintes dans lesquelles nous nous sommes enfermés doit être dicté par le cœur et le sentiment de faire partie d’un collectif. Nous pourrions être amenés à prendre certaines décisions importantes. Nos actions pourront avoir du sens, si elles sont guidées par la volonté d’élargir notre connexion profonde avec la Source et la nécessité de nous sentir relié aux autres, sans pour autant jouer un rôle de sauveur sacrificiel.

(Mercure sextile Mars le 25 – Vénus carré Mars le 27 – Vénus conjoint Neptune le 27 – Mars carré Neptune le 28 – Vénus demi Uranus le 28 et Mars sesqui carré Uranus le 29)

Entre le Premier Quartier et la Pleine Lune du 9 février.

Cette période nous demande de trouver des réponses tangibles et concrètes aux questions qui ont animé le début de la lunaison. La détermination est importante pour donner une forme aux décisions élaborées dans la période précédente (Lune en Taureau).

L’ouverture du cœur ne signifie pas « mollesse de valeurs ». Ce qui aura pris de l’importance à nos yeux doit être renforcé et privilégié. Le courage de rester ferme sur les valeurs qui nous animent sera éprouvé et devra se manifester plus clairement (Vénus sextile Pluton le 2 février et sextile Saturne le 3). Cette ouverture nous permettra de nous projeter plus librement dans des projets qui auront du sens (Mercure sextile Uranus le 5).

Entre la Pleine Lune et le Dernier Quartier du 15 février.

Cette Pleine Lune en Lion pourrait prendre une intensité dramatique ou d’exacerbation, si la dynamique de la Nouvelle Lune n’a pas pu trouver un vecteur porteur pour exprimer le désir d’élargir notre horizon dans l’élan du cœur. L’objectivation possible liée à la phase Pleine Lune de la lunaison pourrait réveiller de vieilles blessures et un sentiment de dévalorisation (Vénus conjoint Chiron le 10). Si par contre, nous avons pu être dans l’élan « cardiaque », nous aurons sous les yeux de quoi être fier de ce qui a été accompli. Sachons garder raison (Mercure demi carré Pluton et Saturne les 9 et 12) sans tomber dans un satisfecit puéril.

Entre le Dernier Quartier et la NL du 23 février.

Cette phase de réorientation nous incite à une introspection et à une interrogation sur la portée de nos actions et les résultats qu’elles ont pu produire. Avons-nous été fidèles à nos idéaux ou avons-nous du faire certains compromis qui ont dénaturé l’élan initial ? Ces interrogations nécessaires pourraient engendrer une certaine colère liée à de vieilles blessures qu’il est utile d’observer sans pour autant se laisser embarquer par cette émotion. (Mars en Capricorne carré Chiron et trigone Uranus le 21)

La rétrogradation de Mercure, qui débute le 17 février et s’achèvera le 10 mars, incite à la réflexion et à ne pas s’aventurer dans des projets qui n’auraient pas été soigneusement étudiés et analysés. Cette période d’incubation mercurienne permettra de finir de liquider de « vieux dossiers » avant de se lancer de nouvelles aventures.

Résumé : Cette première Nouvelle Lune de l’année 2020, année de mutation, nous éclaire sur l’élan nécessaire pour nous libérer des vieux schémas collectifs et mentaux qui nous collent à la peau.

Cette libération s’accompagne de processus créatifs et innovants. N’hésitons pas à faire preuve de nouveauté et de transgression des interdits que nous nous sommes imposés, pour accompagner la dynamique évolutive. 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *