Marie-Louise Daguerre – Ad Astra

Film de James Gray

Voyage au bout de notre système solaire astronomique : Neptune.

Pas un film d’action, mais une réflexion sur la solitude, l’isolement, l’intériorité : la quête d’un fils pour retrouver son père qu’un monde sépare, délaisser ses congénères et les choses terrestres essentielles, ou primordiales autour de soi, pour aller chercher quelque chose de nouveau, ailleurs, rencontrer une nouvelle espèce, un nouveau contact.

Film surprenant qui respecte bien la symbolique astrologique de Neptune :

L’idéalisation, la foi, le rêve, l’utopie mais aussi le désintéressé du matérialisme, l’illusion, la confusion, le flou, le mystère, le mirage.
Neptune peut nous plonger dans l’incohérence, les doutes, l’irréalité, dans une obsession sans limite, qui peut mener à l’hystérie, ou la folie. C’est aussi chercher une illumination, s’abandonner dans une évasion vers des mondes parallèles, à défaut de trouver ces valeurs en soi. Avec Neptune, l’individu peut donc se perdre ou s’isoler, comme il peut être amené vers une profonde ouverture enrichissante qui le transcende.

James Gray, le réalisateur, eu l’idée d’écrire le scénario de ce film, quand il lut que la NASA essayait de trouver des personnes « non développées émotionnellement » pour voyager sur Mars, car rester enfermé pendant un an et demi est très difficile.

Il imagina alors une histoire où la NASA aurait fait une erreur de calcul concernant l’un de ses astronautes, qui ne peut gérer l’espace lointain, une sorte d’effondrement mental dans l’espace.

James Gray est né le 14 avril 1969, à NY, heure inconnue. Dans son thème, Jupiter, à 28° Vierge est au sextile de Neptune, à 28° Scorpion, aspect d’alliance entre l’expansion de Jupiter et l’idéal de Neptune, qui donne de grandes qualités humaines.

En 2009, la conjonction Jupiter Neptune dans le ciel, à 26° Verseau, était au carré du Neptune natal de James Gray, réactivant ainsi le sextile.

Le 1er carré fut en 2012 : l’idée du scénario a peut-être démarré à cette période.

En mai 2016, à l’opposition de ce cycle Jupiter Neptune, James Gray révèle dans les médias qu’il sera le réalisateur-scénariste d’un film intitulé Ad Astra.

Au dernier trigone, fin 2017 à aout 2018 : tournage et réalisation du film.

En 2019, le dernier carré Jupiter Neptune se formera 3 fois :

  • 13 janvier 2019
  • 16 juin 2019
  • 21 septembre 2019

La première sortie de ce film fut en Ukraine le 11 janvier 2019, lors de la 1ère formation du carré Jupiter Neptune de 2019.

Il devait initialement sortir aux États-Unis le même jour, puis repoussé au 20 septembre. La sortie française fut le 18 septembre.

Le film est donc apparu dans les salles françaises et américaines lors de la 3ème formation du carré Jupiter Neptune, mais aussi lors de l’opposition Soleil Neptune, en phase avec l’histoire du film !

Si le film est très réaliste, par ses effets spéciaux, et nous montre de très belles scènes de l’espace, et des planètes, il n’en demeure qu’une illusion, carré Jupiter Neptune oblige !

Car aujourd’hui, personne ne sait aller jusqu’à Neptune !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *