Bernard Duchatelle – Une possible pandémie de l’intelligence

Une possible pandémie de l’intelligence

Puisque la contagion nous force au confinement, écartons le cadre de la maladie pour évoquer une possible pandémie de l’intelligence. Une pandémie de la réflexion, de l’observation, de la méditation qui permette au virus de la sagesse de se frayer un chemin dans nos consciences.

Mercure et Neptune en conjonction, le 4 avril 2020 à 3h15 AM (calculé pour Paris)

Mercure et Neptune conjoints dans les Poissons 

Mercure le messager, lié à la communication et l’empathique Neptune, l’astre qui permet de ressentir que ma conscience n’est qu’une partie de la conscience collective, voyagent ensemble depuis quelques jours (1).  Grâce à ce que représente Neptune,  la conscience collective peut être transformée en changeant les consciences individuelles. Voilà le principal message délivré ces jours-ci par la géométrie céleste.

Le principe même de la contagion appartient à Neptune. Attention, pas de simplifications à outrance, les éléments en jeu sont nombreux et complexes avec la conjonction Jupiter-Pluton-Saturne, l’inflammation due au passage de Mars, la situation spectaculaire des nœuds lunaires en Kala Sarpa Yoga alterné (2). Mais la contagion elle-même, qui est la possibilité pour un virus de passer d’un être humain à l’autre, doit pouvoir concerner également la transmission des idées, des concepts et pourquoi pas de l’intelligence (3).

Favoriser la pandémie de l’intelligence

Mercure représente l’art de créer des rapports entre les choses : de nombreux philosophes, scientifiques en tous domaines et spécialistes de l’écologie ne cessent de répéter comment nos modes de vie prédateurs détruisent les océans, les forêts, l’air même que nous respirons. Comment l’ignorance, la bêtise crasse, l’indifférence, le triomphe de l’intérêt personnel nous mènent irrémédiablement à notre destruction. Beaucoup pensent que nous sommes un virus qui s’est attaqué à la planète qui lui a donné la vie, qui l’abrite et le nourrit. Qui s’est attaqué à sa propre mère.

Mais la contagion neptunienne, qui actualise les liens intimes qui nous relient toutes et tous, de façon bien plus puissante que nous ne pouvons l’imaginer, a aussi capacité à favoriser une pandémie de l’intelligence. Soyons contagieux. Nous n’avons pas besoin de nous toucher physiquement pour cela, seulement de réfléchir, d’observer, de méditer, de comprendre.

Ralentir ses pensées.

Accélérer sa réflexion.

Attaquer dans l’immobilisme, être patient comme un saint et impulsif comme un enfant. (4)

Le bémol de la conjonction Mercure Neptune

Toute combinaison a son bémol : dans le cadre Mercure-Neptune, la communication peut-être troublée, biaisée ou faussée car les configurations sont ressenties, interprétées et vécues à travers les filtres souvent très encrassés des thèmes individuels. La toute puissance du moi et sa soif de pouvoir (Pluton), le goût des manœuvres secrètes (Rahu), l’égoïsme et les limitations (Saturne), l’autoritarisme (Uranus) et ainsi de suite favorisent l’illusion, le mensonge, l’identification, la trahison, la manipulation par les mots (Mercure) et par l’image (Neptune). Les infox, les fake news envahissent l’espace virtuel comme jamais, les manipulateurs surfant sur les peurs et les ignorances. Et malheureusement, nous semblons encore plus sensible à la contagion de la bêtise qu’à celle du Covid 19, nous l’avons maintes fois prouvé par le passé lors de crises d’idéologies meurtrières ou de nationalisme exacerbé.

Le confinement et l’élargissement du temps

Par le biais des configurations actuelles et du confinement qui favorise la réflexion, les possibilités de transmutation sont extraordinairement amplifiées. Transmuter c’est plus que transformer. C’est changer complètement. C’est échapper à la prison du temps psychologique, c’est cesser d’être constamment hier ou demain dans nos têtes. C’est être dans le maintenant quand le temps se fait aussi large que long. Quand la peur cesse de nous emprisonner. Quand la conscience s’épanouit dans l’espace infini, quand elle cesse d’être réduite à un centre étroit, égoïste, qui détruit le monde.

Uranus représente au plus près cet éveil de l’intelligence. Son carré actuel à Saturne en Verseau pose le défi de structurer cet éveil, de le rendre riche, créatif, profond, capable de changer le monde. C’est un carré, c’est-à-dire un aspect tendu: ne rêvons pas, un carré est un défi, cela ne se fera pas tout seul. Cela ne se fera que si nous sommes assez nombreux à nous poser les vraies questions à propos du moi, de la conscience, de nos responsabilités, de nos modes de vie. Sans nous fustiger, sans même nous juger, mais dans la compréhension que l’observation intense et sagace du présent, du maintenant, a pouvoir à changer la vie du tout au tout.

Astrologie et intelligence

Les nœuds lunaires nous confinent eux aussi (5). Ils symbolisent beaucoup cette notion que nous n’avons pas le choix. Seul un esprit confus pense avoir le choix. L’intelligence ne laisse pas le choix. Elle sait ce qui doit être fait.

Rahu (le nœud nord) et Ketu (le nœud sud) contiennent en eux la philosophie inscrite au cœur de l’astrologie. De façon très simplifiée, Rahu symbolise l’attachement au moi, à sa poursuite permanente des jouissances matérielles qui aboutit inévitablement à l’insatisfaction. Ketu est le détachement du moi qui ouvre à la spiritualité, c’est-à-dire à des états de conscience mystérieusement élargis et sereins.

L’astrologie est un chemin spirituel : elle démarque un sentier d’intelligence qui nous relie à l’univers non par la causalité mais par le sens. En dehors de toutes croyances, traditions ou dogmes, elle souligne que la vie n’est pas un accident. Elle nous aide ainsi à comprendre que nous en sommes arrivés là parce que la majorité d’entre nous sommes privés d’une vraie destinée, c’est-à-dire de la possibilité de se réaliser ce qui n’a aucun rapport avec le pouvoir, la richesse ou la célébrité. Nous nous consolons souvent avec des croyances ou des idéologies, mais nous tremblons face à la mort et nos existences ne sont pas vécues. Prisonniers de cette étroitesse nous détruisons la vie et la beauté du monde comme nous nous détruisons nous-mêmes dans des brutalités sans fin.

La vie a perdu son sens. Nous vivons dans la nuit et il est temps que la lumière de l’intelligence crée un éblouissement qui nous remette sur le bon chemin. Et alors seulement soyons contagieux. 

___________________________________________________________

(1) La conjonction Mercure-Neptune est active du 29 mars au 9 avril 2020

(2) En ce qui concerne le Kala Sarpa Yoga lire « Mars et le temps du Serpent », « Les astres au temps du Corona virus » ainsi que « Saturne en Verseau, confinement et réflexion sérieuse » sur le blog Bernard l’astrologue. Pour la situation générale, se référer à mon intervention dans le cadre de la visio-conférence: « Six astrologues se penchent sur la situation actuelle ».

(3) Neptune (ici la conscience collective) est au sextile de Jupiter (l’expansion) et de Pluton (la régénération) ainsi qu’au demi-carré d’Uranus (la révolution). Les moteurs de la transmission sont donc en place.

(4) John le Carré – La constance du jardinier.

(5) Cf. note 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *