Jelena Lemot – Chiron, clé de la résilience, 2ème partie

Avec Chiron, prenons conscience de notre “zone vulnérable” afin d’en apprendre et comprendre quelque chose. Prenons la conscience de notre enseignant et guérisseur intérieur afin d’utiliser notre pouvoir de résilience et de réconciliation.

Chacun de nous a en lui un endroit particulièrement sensible et vulnérable. Nous le trouvons dans un coin caché de l’âme, tissé de sentiments, de pensées et de croyances.

Ce lieu vulnérable est en même temps notre force, et l’occasion d’apprendre, de découvrir comment concilier les contraires. La recherche confirme aujourd’hui que 74 % des thérapeutes ont été motivés à choisir leur profession en raison d’un traumatisme personnel.

Carl Gustav Jung a popularisé l’expression “guérisseur blessé”. Il a souligné l’importance de l’expérience personnelle des blessures profondes comme la meilleure formation pour un thérapeute ou un médecin.

Ceux qui ont subi des traumatismes, des blessures ou des restrictions sont très motivés pour chercher à guérir. Dans ce processus, ils acquièrent des connaissances enrichies d’une compréhension et d’une compassion profondes. Le mythe de Chiron transmet le message que la plupart d’entre nous ont un lieu où règne la vulnérabilité. Notre problème apparemment insoluble, notre point douloureux, nos blessures ou nos limitations nous enseignent et nous rendent compatissants.

Les blessures qui peuvent nous faire souffrir dans la vie au quotidien nous encouragent à rester ouverts à la compréhension des autres et à accepter les plus grandes lois de la vie. Une blessure qui ne peut pas guérir peut néanmoins être transcendée par des connaissances plus profondes, par l’acceptation, par le pardon et par des découvertes spirituelles importantes.

La position de Chiron dans nos cartes indique où nous sommes blessés et ce que nous voulons guérir, ainsi que les endroits où nous guérissons (généralement) mieux que les autres en tant qu’astrologues.

Certains astrologues ont dit que nos problèmes avec Saturne peuvent être guéris, mais pas ceux avec Chiron, nous les portons avec nous jusqu’à la fin parce qu’il y aura toujours des situations qui s’ouvrent et blessent l’endroit où nous sommes blessés.

Mais, je ne suis pas d’accord avec cette déclaration parce que la solution existe, tout simplement. Chiron représente un archétype très positif dans sa personnalité étant donné selon le mythe, il était un bon dieu ! Il a donné gracieusement et avec beaucoup d’amour. Par conséquent, nous ne devrions pas alimenter cette interprétation désespérante et sans fin du mal et de la souffrance.

Je trouve que Chiron demande beaucoup plus d’attention et je trouve qu’il représente entre autres aussi une nature plutonienne, c’est-à-dire une énergie qui transforme dans le sens d’un renouveau, de la victoire de l’amour et de la vie sur toutes les souffrances et tous les chagrins.

Rappelons-nous que les Centaures, avec le corps d’un cheval et le torse et la tête d’un homme, étaient des créatures énormes, terrifiantes et sauvages.

Effectivement, ils symbolisent la dualité de notre nature. Donc, nous sommes des êtres partagés entre notre partie animale – le corps physique avec ses besoins de nourriture, de sommeil, de survie et de reproduction, et notre partie spirituelle qui s’efforce de connaître et de comprendre le sens de l’existence.

Notre chemin de développement est un chemin de réconciliation de ces opposés.

En astrologie, Chiron nous aide à prendre conscience de notre faiblesse et nous apprend à la transformer en force. Par sa position dans les signes nous montre les zones psychiques et même physiques qui ont besoin de notre attention, de soin, d’acceptation et d’amour. Sa position dans la maison nous montre le quel domaine de notre vie est notre « grotte initiatique ». En transit, il représente une chance et une opportunité de prendre soin de tous les coins de notre carte céleste.

Accompagné par Chiron et son irrégularité

Si nous voulons analyser ce processus de guérison afin d’éveiller le pouvoir de la résilience, je trouve qu’il est plus important de comprendre les transits de Chiron vers sa position natale.

D’une certaine manière, c’est un processus évolutif. Pris dans leur ensemble, ces transits vers sa révolution autour de zodiac tracent le chemin de notre désir d’examiner nos blessures et nos problèmes, résolus ou non.

L’influence de Chiron en transit en phase de croissance est plus émouvant et transformatif qu’en phase de décroissance.

Le résultat net est que la manifestation extérieure des blessures, les problèmes de guérison, et l’impulsion vers la spiritualité sont plus intenses certaines années que d’autres : Chiron passe beaucoup plus de temps à l’apogée (point le plus éloigné de la Terre dans les signes de courte ascension) qu’au périgée (point le plus proche de la Terre).

Dans le thème natal, Chiron nous montre et nous invite à voir :

1/ Où est la blessure,

2/ Quel est le processus de guérison, mais le discours de Chiron n’est pas encore complet où beaucoup de personnes s’arrêtent ici pour leurs propres raisons.

3/ En fait, il nous montre que nous pouvons aller plus loin et utiliser cette blessure comme notre force afin d’aider, d’abord nous-mêmes et ensuite d’aider les autres à entrer dans un processus de libération et de transformation.

Cela se passe également à un niveau collectif et les transits de Chiron en sont une bonne illustration.

Dans notre thème natal, Chiron soulève des questions qui peuvent être particulièrement sensibles, y compris en ce qui concerne notre génération. Nous sommes encouragés à explorer ces questions, à en apprendre davantage sur ces sujets, à trouver des moyens d’accepter et de guérir nos faiblesses ensemble.

Chiron nous montre que nous pouvons développer en soi le pouvoir de la guérison. Pour la plupart d’entre nous, les messages sont très subtils, mais si Chiron est associé dans le thème aux énergies substantielles du thème et en contact avec le Soleil, la Lune ou l’Ascendant, le natif peut être confronté à des défis plus importants dans sa vie, surtout dans les aspects dissonants.

Chiron nous enseigne que nous devons d’abord faire face à nos propres insuffisances, limites ou blessures, afin d’apprendre à les surmonter. Mais il nous rappelle également que c’est dans ce processus de guérison que nos pouvoirs s’éveillent. Il est certes plus facile d’aider les autres que de s’aider soi-même, mais cela nous permet aussi d’apprendre et de développer nos propres forces.

Chiron nous aide à développer tout notre potentiel, à réconcilier les opposés, à trouver ce qui compte, à guérir profondément. Sa position natale nous décrira une question sensible pour toute une génération, son enjeu de développement et la façon de transformer sa faiblesse en une force et une capacité de résilience. Notre problème apparemment insoluble, notre point sensible, notre blessure ou notre limitation nous enseigne et nous rend compatissants.

Les blessures qui peuvent nous faire souffrir dans la vie de tous les jours nous encouragent à rester ouverts à la compréhension des autres et à accepter les lois supérieures de la vie sur la Terre.

 

 

Jelena Lemot

ISAR CAP astrologue professionnelle

VP d’ISAR pour la France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *