Gilles Verrier – Réflexion clin d’œil sur la Nouvelle Lune 5° Poissons

Cette Nouvelle Lune pré-printanière nous incite à nous connecter ou reconnecter avec l’unité et donner un sens rituel à nos actes, même les plus anodins. C’est bien le sens du symbole Sabian de la Nouvelle Lune : « La vente de charité d’une paroisse ».

Dans son commentaire, Dane Rudhyar insiste sur le besoin de donner une signification plus durable aux rapports entre les personnes dans le cadre d’une culture et d’un mode de vie particulier.

Si l’on élargit cette image à notre époque, n’oublions pas que ces symboles ont plus de cent ans. Nous pourrions comprendre que chaque acte de notre vie pourrait être envisager en lien avec la « reliance » … Le plus haut d’abord.

C’est bien tout le questionnement de l’étape Poissons qui cherche à unir, unifier ce qui peut paraître chaotique. Pour cela, nous avons besoin de nous débarrasser de tout un passé périmé qui ne peut qu’encombrer la vision d’un futur encore flou.

Le cycle zodiacal se termine, il est question de laisser derrière soi : le confort des certitudes, les acquis matériels et mentaux. On ne peut plus compter sur rien d’autre que sur la voix intérieure, en cherchant la connexion à La Source, à laquelle nous sommes tous être reliés consciemment ou non.

C’est le moment du cycle zodiacal où tous les résidus du cycle stockés dans l’inconscient personnel doivent être examinés et triés, avant d’aborder le retour du printemps et la puissance solaire.

Au moment de la Nouvelle Lune, toutes les planètes sont contenues dans un trigone entre Mars et Uranus, avec le Soleil et la Lune comme mi- points, ce qui insiste sur le défi que représente l’étape Poissons dans notre façon d’agir différemment (Mars – Uranus).

Depuis le mois de septembre, au moment de la Nouvelle Lune, toutes les planètes sont contenues entre Mars et Uranus. Il s’agit bien de trouver une nouvelle façon d’entreprendre, et exprimer nos désirs, en sortant de nos zones de confort afin de trouver des réponses adaptées à des situations nouvelles.

Cette Lunaison nous met au défi de purifier et d’éliminer d’anciennes façon de nous exprimer qui peuvent encore être teintées de vieilles colères résiduelles (Mars en exaltation en Capricorne conjoint au Nœud Sud).

Notre attention pourrait se détourner de la réalité objective pour se concentrer sur l’inspiration qui monte des profondeurs obscures du psychisme. Regardons cette colère sans pour autant s’y identifier afin de la fluidifier et la transformer en capacité d’agir autrement.

Laissons le passé derrière nous, apprenons à terminer, fermer les portes, c’est la leçon de l’étape Poissons, son don, celui de l’oubli. La force, c’est le Courage de tout laisser derrière et de vivre dans la confiance.

Comment agir différemment, en se connectant à nos désirs les plus essentiels purifiés des colères et rancunes passées, c’est cette attitude que nous pourrons déployer tout au long de cette lunaison, sans nous précipiter pour autant dans des actions irréfléchies, avant la fin de la rétrogradation de Mercure, au moment de la Pleine Lune.

La présence de 4 planètes en Poissons au commencement de ce cycle insiste sur le besoin de dissolution et d’élimination d’un passé révolu, en se laissant porter par des remontées émotionnelles à la fois personnelles et collectives sans pour autant s’y identifier.

La conscience subjective est à privilégier et la mise à distance d’un « climat collectif » potentiellement contaminant est nécessaire et indispensable.

Suivons la dynamique de relation soli-lunaire :

Phase Nouvelle Lune entre le 23 février et le 2 mars

Dans cette phase Nouvelle Lune, La rétrogradation de Mercure en Poissons en lien avec Pluton (demi carré), le Soleil (conjonction inférieure), Mars (sextile), Vénus (demi carré), Jupiter (demi carré) et Uranus (sextile) nous incite à nous déconditionner de vieux schémas mentaux qui pourraient paralyser l’élan nécessaire pour rompre avec le passé. Vénus en Bélier (carré Jupiter et Pluton entre le 23 le 28 février) propose de croire davantage dans les valeurs qui nous animent, oser les affirmer, afin de nous démarquer de la pression collective, potentiellement anxiogène.

A partir du 26 février, l’imagination fertile, encore timide pourrait nous libérer de rêves mélancoliques hérités d’un récent passé auquel nous pourrions être encore attachés.

Phase Premier Quartier, entre le 2 mars et le 9 mars

Cette phase décisionnaire insiste sur l’affirmation et la mise en actes de valeurs qui nous motivent, cette période pourrait être propice à des ruptures avec des activités qui ne conviennent plus à notre éthique. Cela pourrait correspondre également à un engagement relationnel avec des personnes qui viennent réveiller et stimuler des rêves enfouis et oubliés et que nous n’avons jamais osé actualiser.

La manière de s’engager ne pourra pas se faire sur des bases conventionnelles. Ce sera un partenariat où le respect de la liberté de chacun sera essentiel sous peine de grande insatisfaction et frustration. (Soleil conjoint Neptune et demi carré Uranus – Vénus demi carré Neptune et conjoint Uranus)

Phase Pleine Lune, entre le 9 mars et le 16 mars

La phase de plénitude de ce cycle débute avec la fin de la rétrogradation de Mercure. Il est question de reprendre les « dossiers » que nous avions laissé en suspens, faute de suffisamment d’informations, pour agir en conformité avec notre intériorité. Dans cette période, l’éclairage est mis sur ce que nous avions laissé dans l’ombre. Ce que nous avons mis en évidence et en conscience pourra être suivi d’effets et de mise en application par une réorganisation de nos objectifs. Le but est d’être en accord avec ce qui a émergé depuis le 23 février. (Soleil sextile Jupiter le 11 – Mars sextile Neptune et Soleil sextile Pluton le 14).

Phase Dernier Quartier à partir du 16 mars jusqu’au 24 mars, jour de la Nouvelle Lune Bélier

Le processus de mise en accord avec ce qui a émergé au début de la lunaison se poursuit. Il est important de rester centré sur nos objectifs, en continuant ce processus de purification et élimination (Soleil sextile Saturne le 19). La détermination à poursuivre ce nettoyage est puissante, attention cependant aux risques de débordements émotionnels qui pourraient se manifester par une certaine agressivité.

L’entrée du Soleil en Bélier le 20 accélère la nécessité de changement sur le plan collectif et pourrait entraîner certaines déstabilisations de manière radicale. (Mars entre le 20 et le 23 mars sera conjoint Jupiter et Pluton – Saturne en Verseau le 22).

Des ouvertures nouvelles sont possibles, mais les résistances liées aux acquis du passé restent encore très fortes, cette période de fin de cycle incite à une élimination drastique de ce qui pourrait encore encombrer notre mémoire.

Résumé : Avec cette lunaison Poissons, l’imaginaire est stimulé, n’hésitons pas à rêver à d’autres lendemains, que ceux répétés depuis un long moment. Cela nous demande de l’audace et du courage pour tourner les pages du passé, s’y réfugier ne ferait qu’entretenir une mélancolie passive. La connexion avec le plus haut et le plus profond est indispensable, afin de ne pas se laisser emporter par les agitations et bouleversements extérieurs, miroir projectif d’un éventuel climat interne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *